Mis à jour le 15/01/2015

Les Ormeaux

L’ORME ou ORMEAU est un arbre noble à plusieurs titres.

Il a une valeur historique, surtout à Nantes où fut signé en avril 1698 le fameux Edit éponyme, dont le but était de réunifier la France déchirée par les guerres de religion. L’orme était l’arbre favori de Sully qui en fit planter dans toute la France par l’intermédiaire d’Olivier de Serres, père de l’agronomie française. Les ormeaux « Sully », arbres de haute futaie, furent plantés devant les églises ou sur les places des villages afin de donner un lieu de réunion à tous les Français. Henri IV se plaisait à dire à Sully : «Ah ! Mon ami, quels beaux ombrages vous aurez là dans 200 ans.»

Planter des ormeaux permettait également de fournir à la marine française un bois imputrescible dont la résistance est proche de celle du chêne. Nantes est intimement liée à l’histoire de la Construction Navale. L’orme était utilisé pour les pièces de charpente marine en contact permanent avec l’eau; les fonds, varangues, quilles, bordés, ainsi que les affuts de canon.

Nantes, c’est l’île Feydeau unique en son genre, et ce fut un grand port de commerce aux 17 et 18ème siècles. L’orme fut largement utilisé pour construire des pieux de fondation, des pilotis et des pontons. Le fameux pont du Rialto à Venise repose sur 12 000 pieux en orme ! A Nantes, autrefois appelée Venise de l’Ouest, c’est toutefois le chêne qui fut utilisé pour construire les pieux et les radiers soutenant les immeubles de l’île Feydeau.

Enfin, quelle belle adresse pour un dermatologue ! L’ormeau a des vertus médicinales utilisées autrefois pour soigner les maladies cutanées : l’eczéma, la calvitie, la lèpre, et ses feuilles appliquées sur des plaies traumatiques arrêtaient les saignements. Les trois ormeaux ont sans doute existé et ont disparu depuis longtemps, mais rassurez-vous, j’utilise des traitements modernes pour soigner les maladies de peau !

Dr Philippe Alzieu, Dermatologue, 1 rue du Douet Garnier, Entrée 23 bis rue des Trois Ormeaux, Nantes

 

×